En 2017, à Paris une des activités de l’être humain est …. courir après le temps….

En 2017, à Paris, malgré des moyens de communication de plus en plus nombreux et à la pointe de la technologie, une de nos difficultés quotidiennes est le contact humain ….

Voyager….tant de raisons de voyager….chacun a les siennes, connues ou inconnues.

Parmi d’autres, l’une des miennes est de prendre le temps. Prendre le temps des rencontres. Prendre le temps malgré souvent le blocage de la langue du contact humain.

Il y a tant de façons de « parler » avec l’autre : la parole mais aussi les yeux, les mains,le sourire….

Et des années plus tard, il me reste en mémoire, bien plus que les musées, les monuments ou autres sites, ces échanges humains….

Comment oublier ….

Cette femme sans âge, quelque part au Burkina Faso qui se lève avec difficulté pour danser et remercier son dieu de nous avoir mis sur son chemin le temps de quelques paroles ….

Ce moment dans la cuisine, alors que ces messieurs discutent dans le salon, avec ces voisines des «portes du sud algerien» qui ne font que rire par manque de mots en commun et qui m’offrent une bague qui orne toujours mon doigt.

Ces policiers philippins qui n’arrivent pas à m’expliquer mon chemin, qui m’embarquent dans leur voiture, gyrophare allumé et me dépose à la porte de ma guesthouse.

Ce couple laotien qui m’ouvre sa maison et organise une cérémonie religieuse, sans une parole, pour que mon voyage se déroule bien.

Ce blocage de dialogue, à Madagascar, et pourtant contact humain si fort lorsqu’un bus entier à une crise de fou rire car je ne comprends pas un mot de ce qu’ils me disent.

Ces touristes que je reçois à Paris et qui malgré mon anglais plein de fautes me «harcelent» de venir à mon tour leur rendre visite dans leurs pays.

Et tant d’autres humains à jamais gravés dans mon cœur ….

Pourquoi ces rencontres, ces contacts si riches, si forts se font ils principalement en voyages?

Pourquoi ces gens prennent ils le temps et nous, dans nos sociétés dites civilisées, modernes, riches avons-nous tant de mal avec ces vrais valeurs?

Ne serait il pas temps de remettre à la mode le « bonjour », le sourire, le regard vers l’autre? ….

Le voyage est une solution pour prendre conscience de cela et dans nos vies modernes, stressées remettre tout simplement un peu de chaleur humaine avec celui que l’on croise et que l’on ne connaît pas….

 

http://pirisa.unblog.fr/

Article rédiger par: Pirisa

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *