Voyager en Nouvelle-Zélande au mois de mai

Destination prisée des tourdumondistes, véritable havre de paix dans une nature omniprésente, la Nouvelle-Zélande possède de nombreux atouts qui en feraient rêver plus d’un. Seule ombre au tableau, son prix, sans compter le billet d’avion qui vient gonfler le budget vacances. Cependant, le mois de mai reste une alternative possible pour visiter le pays. Avec l’arrivée de la saison creuse, les prix diminuent et vous permettent de profiter de votre séjour de manière abordable.

Le climat automnal en Nouvelle-Zélande

Nous sommes arrivés en mai sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Si les températures matinales sont parfois fraîches, elles se réchauffent pendant la journée. Durant notre séjour, les degrés ne sont jamais descendus sous 0, et nous avons eu la chance d’avoir du soleil tous les jours. Un temps idéal donc pour profiter de la nature néo-zélandaise.

Par contre, si vous choisissez l’option van et free camps, sachez que les nuits peuvent être froides. En général, les sacs de couchage fournis par les compagnies de location sont des sacs prévus pour l’été. Mais, différents magasins proposent du matériel de camping de qualité adapté à la saison, et vous y trouverez certainement votre bonheur. Sinon, il vous reste la solution du camping où vous pourrez brancher le chauffage d’appoint fourni avec le van.

Le budget revu à la baisse

De mai jusque septembre, c’est la basse saison en Nouvelle-Zélande et les prix en sont grandement impactés. Les logements affichent de nombreuses offres avantageuses, et la location d’une voiture ou d’un van vous coûtera le tiers du prix. Pour faire baisser la note, nous avons choisi de dormir le plus souvent possible dans le van que nous avions loué et d’y cuisiner. Vous verrez, vous ne dépenserez pas plus qu’en vivant en Belgique ou en France.

Le plaisir de la solitude

Outre le prix, l’autre avantage de voyager en mai en Nouvelle-Zélande, c’est l’absence de touristes. Qu’il est bon de ne croiser personne sur les routes, de se sentir seul avec la nature, loin du bruit et de la pollution. Les amateurs de trek seront servis d’autant plus que la Nouvelle-Zélande compte quelques Great Walks, figurant parmi les plus belles randonnées du monde. En basse saison, vous ne devrez plus réserver à l’avance vos couchettes dans les gîtes de montagne, et là aussi vous payerez le tiers de ce que cela vous coûterait en été. En plus, vous croiserez des Néo-Zélandais avec qui vous partagerez un feu dans une ambiance conviviale. Rien de tel pour découvrir les locaux!

Et si c’était à refaire ?

Nous éviterions la partie sud de l’île du sud (Catlins), qui n’a pas de grand intérêt à cette période de l’année. Par ailleurs, nous ne conseillons pas forcément d’attendre juillet ou août à moins d’être amateur de sports d’hiver ou d’être un alpiniste chevronné.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *