voyage en avion : que faire lors de l’annulation du vol?

Parfois dans les aéroports, il est assez habituel d’avoir un vol retardé de quelques heures voire annulé. Dans certains cas exceptionnels, on vous refuse même l’embarquement alors même que vous êtes régularisé. Cela s’appelle le surbooking. Et nombreuses compagnies aériennes s’y mettent de plus en plus dans un souci de rentabilité.

Ce ne sont pas des choses que beaucoup apprécient forcément. Mais devant le fait, vous n’avez pas vraiment le choix que d’accepter la situation. Vous avez néanmoins la possibilité de vous faire dédommager à condition de présenter des justificatifs solides. Et dans la majeure partie du temps, la compagnie vous propose également en parallèle des solutions pour réparer les préjudices occasionnés.

Face à une telle situation, vous pouvez vous tourner vers une entreprise qui vous propose un accompagnement dans les procédures à mettre en œuvre de manière. Elle intervient pour que les compagnies aériennes vous remboursent votre billet d’avion, dans le cas où le vol serait retardé ou annulé.

Un prestataire spécialisé dans le remboursement de vols

Une réglementation européenne prévoit le versement obligatoire d’une indemnité à toute personne victime d’un vol retardé ou de vols annulés. Cette loi est aussi applicable lors d’un surbooking qui se trouve être le plus fréquemment à l’origine de ces événements. Le règlement européen des passages  décrit alors les droits des passagers aériens ainsi que les conditions de remboursement lors d’un retard d’avion. Nombreux voyageurs lésés s’y sont référés pour mieux cerner leurs droits et engager leurs procédures de réclamation.

Mais on sait que dans la pratique, il n’est jamais facile de faire les choses même en disposant d’assez d’informations utiles. Surtout quand le processus dans lequel vous vous engagez se heurte à une certaine complexité administrative et juridique ainsi que beaucoup d’incertitude. C’est dans de pareils contextes que certaines entreprises ont été créées pour venir en aide aux personnes en difficulté. On compte parmi elles, Flighright qui a une très bonne réputation dans le milieu.

Les prestataires dans ce domaine ont pour mission d’intervenir auprès des compagnies aériennes en défendant les intérêts de leurs clients et en revendiquant pour le compte l’indemnité ou la compensation qui leurs est due. Pour accomplir à merveille cette mission, le prestataire doit avoir une expertise juridique et une expérience solide dans la réclamation d’indemnisation.

Les droits des passagers aériens

Vous auriez sûrement besoin de savoir dans quelle situation vous êtes afin de mettre en place votre plan d’action, ou tout simplement pour avoir une idée jusqu’où votre lutte va mener. Nous résumons ci-dessous les droits des passagers aériens contenus dans le règlement européen 261/2004. Il se peut que vous soyez concernés.

Avant tout, sachez que le transporteur a l’obligation de vous fournir des informations sur un éventuel retard, annulation ou refus d’embarquement. Si cela n’a pas été fait ou fait tardivement (au-delà du délai recommandé, plus de 14 jours en général), vous aurez raison de demander réparation pour les dommages causées par ces événements :

  • Si le retard au départ est de 2 heures pour un trajet de 1500 km, 3 heures pour un trajet entre 1500 km et 3500 km, 4 heures pour plus de 3500 km, la compagnie est tenue de prendre en charge vos besoins et dépenses dus à l’attente.
  • Si le retard au départ est supérieur à 5 heures, vous pouvez demander l’annulation de votre vol, et donc le remboursement de votre billet d’avion, ou votre réacheminement sur un autre vol.
  • Si le retard à l’arrivée est de plus de 3 heures, vous avez droit à une indemnité.

Lors d’un vol annulé ou d’un refus d’embarquement, vous pouvez aussi prétendre à une indemnisation et au remboursement de votre billet (pour l’annulation entre autres). Le montant de l’indemnité en cas de retard, d’annulation de vol et de surréservation varie entre 200 € et 600 € selon la distance du vol.

La compagnie a également l’obligation de vous informer de ces normes et conditions d’indemnisation. Concernant la couverture géographique, le règlement européen 261/2004 prévoit le dédommagement des incidents évoqués lorsque les vols ont lieu à l’intérieur de l’Union Européenne, vers un pays membre ou au départ d’un pays membre.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *