Vélo électrique, trottinette, train touristique : quel moyen de transport pour bien visiter ?

Les vacances restent un temps de découvertes. Mais encore faut-il bien choisir son moyen de locomotion pour découvrir le pays. Un week-end au Portugal nous a permis de tester le vélo électrique, la trottinette, le train touristique… sans oublier le fameux tram !

 

Les modes de transports collectifs

 

Lisbonne est intéressante pour le test car la ville est vallonnée. On trouve différents moyens de locomotion publics comme le tramway. Le tram existe depuis 1873. Vive les électricos, même s’ils sont bondés. Du coup, vous pouvez faire un tour dans les Trams affrétés spécialement pour les touristes, mais cela a moins de charme. Et le point faible de ce mode de transport est la desserte que d’une partie de la ville. Si vous voulez tester la ligne 28E, de Martim Moniz à Estrela, il vaut mieux le faire à l’heure des repas, lorsque l’affluence est moindre.

 

Il y a aussi le bus, mais c’est moins dépaysant, même si l’on sait que ce moyen de transport est présent sur l’ensemble du territoire. Le train permet de voyager un peu plus loin que le coeur de ville. Il est vivement conseillé pour aller à Sintra ou à Cascais, en évitant les longues recherches de places de parking et les bouchons aux heures de pointe, notamment lors du retour vers la capitale portugaise. Le moyen de transport pour bien visiter la ville peut aussi être le métro.

 

Contrairement à Paris, il n’y a pas les mauvaises odeurs, mais, sous terre, on découvre moins les monuments et les bons endroits shopping. Si vous aimez l’insolite, essayez aussi le bus amphibie, Hippotrip, découvert au Doca de Santa Amaro, ou les bateaux de ligne régulière pour traverser le Tage. On a aussi fait un tour au musée de la Carris, le transporteur local, et au musée des Carrosses (Museu dos Coches).

 

Le vélo à Lisbonne

 

Les amateurs de vélo se renseignent auprès d’Uber ou de Gira qui possède un peu moins de 150 stations. Bike Iberia a conçu un bon plan, avec les pistes cyclables, disponible au prix de 5 euros, ou 3 euros pour leurs clients. Ce document mentionne le niveau des dénivelés mais aussi les points de vues intéressants et des infos trafic.

 

Les autres modes de transports individuels

 

Les équipes du tourisme local nous conseillent les tuk-tuk ou tuc-tuc. Effectivement, c’est bien, surtout pour grimper sur les hauteurs et bénéficier de la vue des miradors. Le lisboète préfère arpenter sa ville à pied, y faire la fête dès les beaux jours, comme au moins de juin pour les fêtes des saints et de la sardine. Vous pouvez aussi opter pour des solutions plus chères comme le taxi, les chauffeurs Uber ou encore la location de voitures. Au final, on a opté pour le vélo Uber et le Segway, célèbre gyroroue.

 

Mais nos meilleurs moments restent les balades en Ninebot Max chez GYRO-PHARE, idéale pour aller de la gare d’Oriente à Bélem, le long du Tage. Cette trottinette électrique a des roues plus grandes et un châssis plus large. Avec l’offre pléthorique de patinette à louer, il vaut mieux parfois opter pour sa propre trottinette électrique pliante. La recharge est rapide en 6 heures, et sa vitesse permet d’atteindre la vitesse de pointe de 25 km/h, pour sentir le vent de Lisbonne dans les cheveux.

 

On s’arrête quand on veut, histoire de visiter la Baixa ou le monastère des Hiéronymites, appelé ici Mosteiro dos Jeronimos. La trottinette électrique reste notre coup de coeur pour dévaler les lignes droites et emprunter les rues étroites et pentues. Et c’est vous qui piloter à votre gré ce « stop and go » à la découverte des oeuvres de street art.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *