La reforestation du poumon vert de la planète.

Les enjeux de la reforestation du l’Amazonie

Depuis plusieurs années, nous parlons de réchauffement climatique, qui engendre des problèmes environnementaux tels que la difficulté de conservation des ressources naturelles dans le monde entier.
Ici, nous allons nous intéresser plus particulièrement à l’une des forêts les plus importantes sur terre, qu’on appelle plus communément « la poumon vert de la planète » : la forêt Amazonienne.
Cette jungle est l’une des régions les plus riches en terme de biodiversité, mais a fait face à de nombreux incendies au cours de l’année 2019, ce qui a causé sa déforestation.

Cette déforestation n’est pas seulement due aux incendies. La croissance économique qui a permit la construction d’infrastructures a généré un changement de l’écosystème Amazonien ; tout comme la mauvaise gestion des ressources naturelles par le gouvernement Brésilien. Pour pallier à ce problème, des chercheurs indiquent qu’il faut procéder à la reforestation de la forêt Amazonienne. Cela permettrait à la population de combattre la pauvreté en améliorant ses conditions de vie et en devenant plus forte socialement.

La mobilisation des institutions

Le monde entier se sent concerné par cette cause, ainsi plusieurs institutions se mobilisent.
Une alliance entre des institutions publics et privées, a mis en place le programme « Saving the Amazon ». C’est aujourd’hui l’organisation la plus efficace qui cherche des solutions visant à résoudre le problème de déforestation, de détérioration de l’écosystème, et de perte de biodiversité ; sur une durée de trois ans. L’institution implique les communautés indigènes dans leur projet.

Les voyages éco-solidaires

D’autres institutions se mobilisent pour tenter d’améliorer la situation.
Depuis l’explosion du nombre d’incendies, de nombreuses associations ont été créées. Elles soutiennent cette cause en proposant des voyages éco-solidaires à des bénévoles. Toutes les actions misent en place durant ces voyages ont le même objectif : lutter contre la déforestation amazonienne et favoriser la préservation de la biodiversité.
« L’organisation International »  a lancé une collecte de dons pour venir en aide à la forêt amazonienne, qu’elle définit comme la ressource naturelle la plus précieuse de notre monde. La campagne à déjà collectée plus de 13 milles euros.

D’autres associations soutiennent cette cause en tentant de proposer des alternatives économiques aux locaux.

L’alternative du bambou

Enfin, au Pérou, la province Tambopata organise un événement prônant l’importance du bambou dans le reboisement de la forêt Amazonienne.
Le bambou est une plante ancienne reconnue pour sa polyvalence. Il pousse bien plus rapidement qu’un arbre : il peut atteindre quinze mètres de hauteur en six mois pour un diamètre allant jusqu’à trente centimètres. Sa particularité, qui fait sa richesse, est qu’il est exploitable pour diverses causes. Cette plante est utile à l’alimentation, la construction, la médecine, l’énergie, le papier, le textile…

Les associations qui mènent cet événement voient une opportunité pour les populations locales. Cette plante serait la solution à la reforestation et conservation de la forêt Amazonienne, et apporterait un soutien économique en créant de nombreux emplois.

Il est fondamental de participer au soutient de cette cause, car cette forêt est un des écosystèmes les plus important de la planète. Elle joue un rôle important dans la lutte contre le changement climatique grâce au dioxyde de carbone qu’elle absorbe chaque année.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *