Partir aux Etats-Unis avec votre chien : bonne ou mauvaise idée ?

Vous et votre chien êtes inséparables et/ou vous n’avez aucune possibilité de le faire garder alors que vous rêvez de visiter les Etats-Unis ? Sachez qu’il est tout à fait possible de voyager avec votre animal, mais les inconvénients sont réels.

Un chien est un voyageur comme un autre

Pour vous rendre aux Etats-Unis avec votre chien, vous devez posséder votre passeport et le sien. Un passeport canin ne se fait pas en mairie, mais chez un vétérinaire. Il sert à identifier l’animal et à certifier que tous ses vaccins sont à jour. Si ce n’est pas le cas, les douanes américaines lui refuseront l’entrée sur le territoire et aucune négociation ne sera possible.

Pour l’avion, les compagnies aériennes acceptent les chiens dans l’avion. Pour un petit chien de quelques kilos, le voyage se fait en cabine à l’intérieur d’un sac respirant qu’il n’a pas le droit de quitter pendant tout le voyage. Pour un gros chien, le trajet se fait dans une cage de transport au sein de la soute. Un supplément financier est demandé par la compagnie pour leur acceptation.

Les Etats-Unis et les chiens au quotidien

Comme la plupart des occidentaux, les Américains ont l’habitude d’avoir des chiens. Votre animal aura donc les mêmes droits, obligations et interdictions qu’en France. Les maîtres américains sont généralement plus propres que les français et ramassent les déjections dans la rue. Si vous ne le faites pas, attendez-vous à une amende salée.

Pour l’alimentation, elle ne manque pas dans les supermarchés, tandis qu’en cas de problème de santé, plusieurs vétérinaires sont présents dans chaque ville.

Quels lieux visiter ?

Théoriquement, tous les lieux sont accessibles avec un chien. Par exemple, si vous vous baladez à New York, vous pourrez croiser d’autres maîtres locaux sortir leur chien après le travail ou allez dans les parcs canins qui ne manquent pas chez eux. Ces endroits dédiés aux chiens permettent d’échanger avec les autres propriétaires d’animaux et de profiter de divers jeux avec votre animal sans avoir l’impression de déranger les passants.

Mais, c’est encore mieux de parcourir la nature avec votre chien. Les parcs nationaux de l’Utah ou de Californie offrent de grands territoires à faire en marchant. De longues plages sur le long des deux côtés, spécialement celles de Floride, seront aussi vivement appréciées par votre compagnon à quatre pattes.

Prenez soin d’assurer sa sécurité dans tous ces lieux. Par exemple, les parcs nationaux cités précédemment ont une population d’ours importante et il ne faudrait pas que votre chien ait la mauvaise idée de les renifler, puis de les rechercher dans les forêts.

Dans les villes américaines, les quartiers de toxicomanes sont plus nombreux qu’en France et vous devez éviter que votre chien ne cherche à mâcher les seringues qu’il trouve, marche dans les tessons de bouteille au sol ou attrape les parasites des chiens des sans abri.

Cela reste peu pratique !

La théorie est donc positive : il est possible d’aller aux USA avec son chien. Néanmoins, il vaut mieux éviter et cela ne concerne pas que des questions économiques comme le surcoût dans l’avion ou le prix du passeport pour chien.

Pour un chien, un trajet de 6h (vol entre New-York et Paris) est affreusement long quand il est enfermé dans une cage ou un sac. Si en plus, vous comptez le temps perdu à l’aéroport et des escales, cela double parfois la durée.

De plus, avoir un chien vous limite dans les activités. Les musées vous sont interdits, les restaurants ne vous acceptent pas, les locations sont nombreuses à vous refuser… Vous risquez de rentrer en France frustré car ayant l’impression de ne pas avoir profité du séjour.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *