Voyage aux origines de l’Ardèche au cœur du Muséum

Des Cévennes aux Massif central, le département de l’Ardèche se distingue par la diversité de ses paysages, de ses sols et la qualité de ses espaces naturels.

Il y a 40 ans, un passionné de l’histoire de la Nature, Bernard Riou, débute une collection de fossiles qui contera parmi les plus belles de Monde avec notamment sa découverte en 1982 de la plus ancienne pieuvre mais également par la suite de requins, raies, langoustes, etc. En Avril 2016, aidé de sa fille et son gendre, la petite équipe ouvre un musée d’histoire naturelle présentant ces découvertes exceptionnelles.

Découvrez le Muséum de l’Ardèche dans l’un des plus beaux villages de France

C’est à Balazuc, village médiéval de 300 habitants perché au dessus de la rivière que c’est établi le Muséum de l’Ardèche. Ici, les pierres parlent pour peu que l’on sache les écouter. Les falaises du jurassique creusées par l’eau, les grottes et avens caractéristiques des Gorges de l’Ardèche, de vastes plateaux calcaires où la garrigue reprend ses droits composent un cadre naturel préservé. Les constructions médiévales du village du XIème siècle racontent le glorieux passé d’un fief médiéval où les vestiges deux donjons construits à deux époques marquent le village. L’église romane à deux nefs vient magnifier les calades et ruelles.

Après avoir franchi le parvis d’un bâtiment pour partie habillé en pierre locale, on est rapidement plongé dans l’ambiance. Dès le hall d’accueil, la boutique nous propose des fossiles, des moulages, des minéraux, des ouvrages en tout genre pour découvrir la Nature, l’histoire de la Vie, la Préhistoire et les roches.

Une collection exceptionnelle, parmi les plus belles du monde

Des débuts des origines des premières bactéries il y a 3,8 millions d’années, aux mammifères géants ayant côtoyés nos ancêtres, les fossiles retracent la longue évolution du vivant. Au sein de cette exposition, l’on découvre principalement des fossiles d’Ardèche et ceux d’autres sites à conservations exceptionnelles.

Deux espaces consacrés aux fossiles d’Ardèche attirent l’attention. Le premier expose les découvertes du paléontologue sur un site situé au centre du département à La Voulte-sur-Rhône. Pieuvres, requins, raies, langoustes, crustacés en tout genre attestent de la formation marine des calcaires datés de 165 millions d’années. Protégé, le gisement fait partie des 20 sites majeurs connus dans le monde entier pour l’exceptionnelle conservation des parties molles.

Le second espace contenant des fossiles d’Ardèche exceptionnels recèle des animaux et végétaux beaucoup plus récents datés de 8 millions d’années. Les momies de sangliers, cheval, antilopes, et même celle de la plus ancienne et emblématique châtaigne d’Ardèche laissent notre imagination divaguer au grès des millions d’années qui nous séparent des ses êtres disparus.

Une scénographie moderne et lumineuse, des animations pour toute la famille

L’équipe du musée ne se contente pas de nous ouvrir les portes mais nous propose toute la journée des animations ; visites guidées et ateliers de fouilles, pour découvrir avec un guide l’univers des fossiles de manière ludique et donnant lieu à des échanges passionnés.

 

La visite guidée dure environ 60 minutes. Le guide utilise une tablette et projette des reconstitutions des environnements et animaux passés sur des écrans tout au long de la visite. Les lumières varient de couleurs pour nous rappeler les fonds marins, les forêts ou encore les volcans qui ont secoué l’histoire de cette terre.

Les ateliers de fouilles, d’une durée de 60 minutes également, permettent à toute la famille de (re)plonger dans l’enfance en cherchant fossiles et minéraux dans des roches issues de différents sites. Quel bonheur de trouver de petites dents de requins fossiles, des ammonites ou encore des empreintes de fougères datées de plus de 300 millions d’années !

Minolta DSC

Le temps d’une demie-journée, nous remontons le temps et comprenons pourquoi les ardéchois choyent et protègent les paysages du Pont d’Arc ou du Mont gerbier sur lesquels nous pouvons nous appesantir le temps d’un merveilleux week-end, la tête dans les nuages, les yeux rivés au sol à la recherche de fossiles !

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *