Choisir Ajaccio pour découvrir l’ouest de la Corse.

La Corse paraît être une toute petite île dont il est facile de faire le tour.

C’est aussi une terre de montagne, avec des routes sinueuses et étroites.

Mais c’est surtout une île si riche et dense en paysages et lieux à découvrir qu’il n’est pas recommandé de vouloir tout voir en un seul séjour.

Focus aujourd’hui sur la partie Ouest de la Corse du Sud, l’une des plus incroyable qui soit !

L’arrivée impériale à Ajaccio

Ajaccio est la capitale de la Corse du Sud. C’est aussi une cité balnéaire remarquable où la notion de Dolce Vita prend toute sa valeur. Cette belle cité bourgeoise est organisée autour de sa citadelle et des ports de plaisance ou de commerce. Il est d’ailleurs conseillé d’y arriver en bateau depuis le continent en choisissant d’embarquer son véhicule pour une plus grande liberté une fois sur place. L’arrivée en ferry à Ajaccio est spectaculaire avec le passage matinal des îles sanguinaires, puis l’arrivée dans le port, face à la vieille ville, les palmiers de la place du marché, et les couleurs chatoyantes de la cité.

Dormir à Ajaccio

Ce n’est sans doute pas le réflexe le plus fréquent des touristes qui débarquent à Ajaccio et pourtant cette ville mérite vraiment d’y passer plusieurs nuits.

En choisissant un hôtel à Ajaccio, vous allez pouvoir bénéficier des nombreux atouts de la cité balnéaire, pouvoir prendre le temps de découvrir le passé de cette ville et de son illustre enfant : Napoléon Bonaparte, mais vous allez aussi pouvoir profiter des superbes plages de la région et des traditionnelles paillotes si chères aux Ajaccio

Rayonner depuis Ajaccio

En dormant dans la ville principale, vous vous trouverez à la croisée des routes touristiques principales. Voici l’un des principaux atouts de la ville. En quelques minutes, avec votre véhicule vous êtes sortis de la ville en direction de l’un des hauts lieux touristiques qu’offre la côte ouest de la Corse. Chaque jour, vous pourrez opter pour une découverte nouvelle, plus ou moins lointaine de votre camp de base.

Le golfe d’Ajaccio et les environs

Dans un rayon d’une heure de route au départ du centre ville, le choix des visites est déjà très impressionnants. En commençant bien sûr par l’immense golfe d’Ajaccio. La rive nord est considérée comme faisant partie de la ville ( poussez tout de même jusqu’à Capo di Feno si vous aimez les plages sauvages).

La rive sud et la station balnéaire de Porticcio vous réserve une succession de paysages spectaculaires fait de criques sauvages et de plages aménagées.

Toujours dans le même rayon, la région du Golfe de Lava au nord de la ville vous montrera un visage encore très familiale d’une petite station balnéaire.

Si vous aimez la montagne, en moins d’une heure, vous pourrez rejoindre les villages de Bastelica dans le Prunelli ou ceux du Taravu un peu plus au sud.

Le Golfe du Valinco au Sud

Nous vous conseillons de consacrer au moins une journée à la découverte du Golfe du Valinco. Il s’agit du golfe situé au sud d’Ajaccio. Pour en profiter pleinement, partez à sa découverte en utilisant la route du bord de mer, afin de voir la côte sauvage, les villages de Serra di Ferro, Porto Pollo et le site préhistorique de Filitosa.

Le retour est à faire par l’intérieur et les villages de montagne.

Pour déjeuner, préférez la ville de Sartène plus authentique que Propriano.

Bonifacio et Porto en moins de 2 heures

Quand on découvre la Corse pour la première fois, les photos les plus vues sont toujours celles des Calanques de Piana dans le golfe de Porto et celle des Falaises de Bonifacio dans l’extrême sud.

En optant pour un séjour à Ajaccio, vous pourrez consacrer une journée entière à la cité des falaise ( prévoir 2h30 de route aller) puis le surlendemain, une journée complète pour le Golfe de Porto en y incluant la visite de la réserve de Scandola grâce aux promenades en mer depuis le village de Porto.

 

Vous le voyez, en optant pour une semaine à Ajaccio, vous ne manquerez pas de sources de visites. Mais n’oubliez pas non plus de profiter de la douceur de vivre et de l’art du “farninete”

 

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *