Découvrez 9 mots espagnols d’origine indigènes

L’histoire de l’Espagne est aussi une histoire d’expansion. Les Espagnols sont arrivés dans des endroits où vivaient des gens qui parlaient leur propre langue, des langues qu’ils ne parvenaient pas toujours à comprendre. Les traditions indigènes sont d’ailleurs encore vivantes dans de nombreux pays comme au Mexique.

 

De nombreux mots de ces langues indigènes ont réussi à se glisser en espagnol, et pas seulement dans les régions où plusieurs langues étaient et sont encore en contact.

Ces mots indigènes ont fait le voyage et sont devenus courants en Espagne. Beaucoup font référence à une flore et une faune qui n’existaient pas en Europe, mais d’autres sont plus surprenantes. En voici quelques-unes.

1. Alpaga (Aimara)

De ces mots qui ne pouvaient qu’être importés. En Espagne, il n’y a pas d’alpacas, ces précieux camélidés dont on tire une laine très appréciée. Selon la RAE, l’alpaga vient du all-paka aymara. Joan Corominas donne plus de détails, expliquant qu’il s’agit en fait d’un mot récent, du XXe siècle, et qu’avant il était dit paco (toujours utilisé), venant du quichua p’aco « blond, jaune rougeâtre ».

2. Barbecue (Taino)

La viande – ou autre chose – n’était-elle pas cuite sur le grill en Espagne avant d’aller en Amérique ? Si l’on considère que le mot barbecue a été importé, qui est entré dans la langue espagnole dès 1512, probablement pas. Barbecue est un mot du Taino, la langue parlée aux Antilles à l’arrivée des Espagnols, qui signifie « jeu de bâtons ».

3. Mambo (Antillais)

Selon la RAE, le mot « mambo » est d’origine antillaise. Dans la langue créole haïtienne, cela signifie « prêtresse vaudou ». Si l’on continue à retracer, en yoruba, un groupe dialectal parlé en Afrique de l’Ouest, on trouve aussi le mot mambo, qui signifie « parler ». On ne sait pas très bien comment tout cela est arrivé dans la danse. En tout cas, c’est un mot d’usage récent en espagnol : il n’a été enregistré qu’au milieu du XXe siècle.

4. Cancha (Quechua)

L’endroit où vous avez joué au basket-ball, au tennis ou à tout autre jeu que vous avez pratiqué porte également un nom appris en Amérique. Cancha est un mot quechua qui signifie « enceinte ». Bien qu’il soit usé dans la langue espagnol depuis le XVIe siècle, il n’est apparu dans le dictionnaire qu’en 1925.

5. Iguane (Arawak)

Les Espagnols n’avaient pas de mot pour les iguanes car ils étaient un animal inconnu en Europe. Il apparaît pour la première fois dans un texte de 1533 et, dans le Dictionnaire des autorités (1734), le mot a également une entrée. Il est défini comme « animal amphibie des Amériques, qui est comme un lézard, et dont on apporte en Espagne des pierres appelées Iguanes, utiles pour certains maux ». Eh bien, les iguanes étaient très appréciés.

6. Cacique (Probablement des Taino)

Le cacique était ce que certains peuples des Caraïbes appelaient leurs chefs. Le mot fut immédiatement transféré en espagnol et le Dictionnaire des Autorités en explique l’étymologie : « Señor de vassallos, ou le supérieur de la province ou le peuple des Indiens : et bien que dans de nombreuses régions des Indes ils aient d’autres noms, selon leurs langues, les Espagnols les appellent tous Cacíques, ce qui semble avoir été emprunté aux îles du Vent, qui furent les premières à être conquises ». Parce que l’idée de prendre la peine d’apprendre plus d’une langue n’est pas bonne.

7. Chapapote (Nahuatl)

Le mot chapapote est tellement lié à notre histoire récente qu’il est presque difficile de trouver son origine si loin dans le temps. Il est arrivé dans le dictionnaire en 1884, mais on le trouve déjà dans des textes d’historiens au XVIe siècle, où son origine est très claire. Le frère Bernardino de Sahagún a écrit dans son Historia general de las cosas de Nueva España que « le chapopotli est un bitume qui sort de la mer, et il est comme un poisson de Castille, qui s’en débarrasse facilement, et la mer le jette avec les vagues, et ceci à des jours déterminés et marqués, selon le croissant de lune ; il vient large et gras comme une couverture, et ceux qui habitent au bord de la mer vont le pêcher sur le rivage ». Maintenant, la chapapote (au Mexique, on utilise plutôt chapapote, soit dit en passant, plus proche du mot original et évidemment aussi correcte) vient de la mer, oui, mais elle nous est apportée par des navires chargés de pétrole qui font naufrage.

8.Cigare (Maya)

Les Espagnols ont ramené d’Amérique le tabac et de nombreux mots connexes en Europe (bien que le tabac soit curieusement un mot arabe). Le cigare vient du siyar maya, qui signifie apparemment « fumer ». Si vous recherchez plus d’information sur les mayas, visitez le blog Alma de Chiapas !

9. Maraca (Guarani)

C’est également logique, car les maracas sont principalement utilisées dans la musique traditionnelle de l’autre côté de l’Atlantique. Bien qu’il n’arrive au dictionnaire qu’en 1925, son utilisation est enregistrée dès le 17e siècle.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *