Venise cité lacustre

Quelque part sur les rives de la mer Adriatique existe une ville portuaire dont l’engouement ne se dément pas au fil du temps. Dans le nord-est de l’Italie, Venise comprend plus de 100 îlots.  Ces derniers sont accessibles en empruntant des ponts surplombants un réseau de canaux. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO,  capitale de la région Vénétie, Venise ne dispose d’aucune route.

Les trésors architecturaux de la cité des doges et cette douceur de vivre si particulière qui flotte dans l’air n’ont de cesse d’attirer les couples en quête de dépaysement et de romantisme.

Les ponts de Venise

On ne dénombre pas moins de 540 ponts dans la cité et l’un des plus connus est sans le moindre doute le pont des Soupirs (ponte dei sospiri). Ce dernier assure la liaison entre la prison et les cellules d’interrogatoire se situant au palais des Doges. Le nom de ce point n’est pas le fruit du hasard, il fut inspiré par le soupir que lâchaient les prisonniers à la faveur d’une audition devant le juge.  Le pont des Soupirs est une attraction à lui seul, il attire des cohortes de touristes venant du monde entier.

La place Saint-Marc

Bordant le Grand Canal, la place Saint-Marc rayonne sur toute la ville. Si de nos jours les touristes s’intéressent à son histoire et à son architecture, il faut savoir qu’elle fut autrefois le centre névralgique du pouvoir politique, économique et religieux de la république de Venise. Cette illustre place doit son nom à l’évangéliste chrétien Saint-Marc.

La basilique cathédrale Saint-Marc

Du côté est, c’est-à-dire dans le quartier de San Marco se trouve la basilique éponyme qui fut bâtie en 1828. Possédant des coupoles, cet édifice religieux s’inspire de l’architecture byzantine ; ce qui n’est pas un hasard dès lors que l’on a connaissance des liens qui unissaient Byzance à Venise.

Les travaux entrepris au XIIIe siècle sont demeurés fidèles à l’art byzantin. En revanche, ceux effectués au XIVe siècle ont introduit une influence gothique. Le moins que l’on puisse constater, c’est que l’intérieur de la basilique cathédrale Saint-Marc fait la part belle à la mosaïque de style occidental.

Le palais des Doges

Les plaisanciers peuvent apercevoir le palais des Doges depuis la mer Adriatique.  Avec son style architectural gothique et Renaissance, cet édifice que l’on appelle aussi « palais Ducal » a autrefois été la résidence des doges à l’époque de la République de Venise. Résultant d’un subtil mélange entre art gothique et art byzantin, le palais des Doges est un musée de toute beauté.

Le théâtre de la Fenice

Ayant pour signification « Phœnix » et bâti au XVIIIe siècle, ce théâtre fut ravagé par les flammes en 1836, puis reconstruit. À nouveau la proie des flammes en 2003 et tel l’oiseau issu de la mythologie ce dernier a dû renaître de ses cendres.

La basilique Santa Maria Della Salute

Au bout du Grand Canal (côté sud), cette basilique qui fut érigée au cours du XVIIIe siècle fait figure de symbole avec son dôme. À l’instar d’une muse, celle-ci n’a pas manqué de nourrir l’inspiration d’une kyrielle d’artistes. Il est conseillé de prendre un guide pour découvrir toutes sortes d’anecdotes inhérentes à ce lieu chargé d’histoire.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *