Buenos Aires : berceau du tango, mais pas seulement…

Outre le fait d’être la capitale de l’Argentine, Buenos Aires est aussi la ville la plus peuplée du pays avec plus de 3 millions d’habitants. De plus, l’emplacement stratégique de son vaste port favorise aussi bien les échanges commerciaux que l’emploi. Célèbre pour son fameux tango et le football, Buenos Aires semble vouée à ne laisser aucun voyageur de marbre. Le tango est apparu vers 1890 avant de se répandre sur la planète comme une trainée de poudre. Des Argentins parés de leur costume traditionnel gagnent leur vie en dansant le tango dans la rue.

Plaza de Mayo – Place de mai

Dans le quartier de Montserrat et faisant face au siège du pouvoir exécutif de la nation qui est plus connue sous le nom de Casa Rosada, la Plaza de Mayo rappelle aux Argentins de sombres évènements liés à la dictature militaire. La place de mai résulte de l’union de deux places, la Plaza Mayor et la Plaza del Fuerte se situant respectivement à l’ouest et à l’est. Jusqu’en 1884 celles-ci étaient séparées par la galerie Recova.

La Boca

La Boca est un quartier qui tire son nom de sa forme de bouche. À proximité du centre et proche du port, les gringos affluent vers les restaurants. Sur El Caminito les touristes sont amenés à découvrir des maisons joliment colorées, ce lieu fait la part belle aux danseurs de tango.

Recoleta

Le cimetière de Recoleta – qui est le pendant du Père-Lachaise – se situe dans le quartier éponyme qui d’ailleurs est très prisé des gens du cru. Bordé de jardins, ce prestigieux lieu de sépulture est de toute beauté. Ce site est particulièrement attractif. Il y a de quoi prendre un bon bol d’air des heures durant au cœur de la cité des défunts. Des statues insolites ainsi que des sarcophages bordent ses allées. Des cryptes à tout-va et des cercueils centenaires constituent l’histoire du cimetière de Recoleta.

San Telmo

Ce quartier est sans aucun doute l’un des plus anciens. Pittoresque au possible avec ses bâtisses coloniales et ses rues pavées, San Telmo regorge de centres d’intérêt à l’instar de l’église San Pedro Telmo ainsi que des musées et des boutiques. La Calle Defensa est la principale artère, les passants ont tout loisir de flâner devant les vitrines des antiquaires. À la faveur de la tombée de la nuit, San Telmo s’anime au rythme du tango. Par ailleurs, c’est sur la Plaza Dorego que les riverains et les touristes les plus avisés ont coutume de faire leur marché du dimanche matin.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *