Les Fondus de la Raclette, restaurants à thème et à succès

Des restaurants au concept unique

Déguster la gastronomie savoyarde, riche en fromages et charcuteries dans une atmosphère de sports d’hivers en plein Paris, tel est le concept que propose Mathieu Dacheville dans ses restaurant les Fondus de la Raclette.

Aussitôt franchie la porte de son restaurant du boulevard Raspail, dans le quartier Montparnasse, vous allez vous trouver transporté à mille lieues de là, dans un chalet de montagne qui sent bon le feu de bois. Les caquelons de fondue frémissant sur les tables en pierre, les plateaux de charcuteries, les raclettes aux fines effluves tentatrices et les autres tartiflettes fondantes et appétissantes à souhait ne font que rajouter à ce plaisir des sens. C’est certain, vous n’êtes plus à Paris, vous êtes pour quelques heures en vacances dans les Alpes et vous allez vous régaler.

Ces havres de paix, de convivialité et de bonne chère sont désormais trois à Paris. En effet la réussite du petit premier situé du boulevard Raspail a rapidement donné envie au bouillant entrepreneur de renouveler l’expérience ailleurs dans la capitale. Un deuxième restaurant a vu le jour dans le 11e arrondissement, avenue Parmentier suivi par une troisième enseigne rue Joseph-Dijon, non loin de la butte Montmartre dans le 18e arrondissement.

Les raison du succès

Le succès des Fondus de la Raclette tourne autour du concept lui-même qui limite les coûts de fonctionnement et permet ainsi d’offrir aux clients des produits frais et de qualité à des prix extrêmement abordables. En outre, le client peut gérer lui-même son repas comme s’il était dans son propre chalet savoyard, les grills sont intégrés à sa table et le convive peut en ajuster la température et ainsi choisir le degré de cuisson de leur brasérade, de dorer leur raclette ou de d’allonger le fondant de leur fromage. Cette ambiance conviviale charme très certainement le convive mais permet également de grandement diminuer les frais de fonctionnement des restaurants, car il n’est nul besoin d’un chef de cuisine, le chef c’est vous, et le personnel requis pour le fonctionnement de l’établissement est relativement réduit. Ces frais de fonctionnement restreints ont ainsi une incidence marquante sur les prix pratiqués par l’enseigne.

Autre raison du succès : la qualité des produits proposés est toujours irréprochable.

En effet, les Fondus de la Raclette s’adressent à la coopérative fruitière du Val d’Arly, laquelle regroupe 70 producteurs qui se démarquent totalement de la production de masse, pour commander les meilleurs Reblochon, Beaufort, Fondant d’Arly, Tomme de Savoie, Raclette de Savoie, yaourts et autres faisselles en provenance directe des fermes de la montagne.

Prochaine étape : la franchise

Les trois enseignes actuelles sont pour l’instant situées à Paris, mais Mathieu Dacheville et son partenaire Sylvain Breton ont la ferme intention de développer le concept dans d’autres villes en s’ouvrant à la franchise, avec pour objectif d’ouvrir dans les trois prochaines années, dix nouveaux restaurants dans le Nord de la France. Ils recrutent actuellement de nouveaux franchisés très motivés et à l’esprit entrepreneur… à l’image des deux fondateurs du concept.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *