Le Slow travel

Il existe des milliers de voyager, selon sa personnalité et ses envies. Mais le slow travel a de plus en plus le vent en poupe ces dernières années. Il s’agit de voyager plus lentement, à son rythme et sans se poser de question. Que ce soit pendant un tour du monde, de longues vacances ou lors d’une courte pause, il est important d’aller à son rythme. Est-ce une mode ou un réel état d’esprit ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est-ce que le slow travel ?

Le « slow travel » ou « slow tourisme » signifie « voyager lentement ». L’essence même de ce mode de voyage est de prendre son temps. Prendre son temps pour découvrir de nouveaux endroits, rencontrer de nouvelles personnes et découvrir une nouvelle culture. A l’heure les gens sont souvent stressés et ne savent plus où donner de la tête, il est important de prendre son temps en vacances ou lorsque l’on voyage.

En effet, le slow travel n’est pas fait que pour les personnes qui peuvent se permettre de voyager longtemps, soit plus d’un mois. Le slow travel est un état d’esprit et nécessite de voir les choses différemment pour voyager autrement. Il n’est pas nécessaire de courir pour découvrir un endroit et encore moins de tout faire absolument.

Le voyage lent permet de se recentrer sur les choses essentielles de la vie, comme le partage, la découverte et la prise de conscience.

Les avantages du slow travel

Les avantages du slow travel sont multiples. Que ce soit d’un point de vu humain, écologique ou encore financier.

D’un point de vu humain, l’expérience du slow travel rend le voyage plus intense. Il est plus simple de tisser des liens plus profonds avec les locaux si on prend le temps de se poser et de découvrir. Quoi de mieux pour découvrir un lieu que de se rapprocher des locaux plutôt que de se fondre au milieu d’une horde de touristes ?

D’un point de vu écologique, le slow travel vient avec une logique de consommer local et durable. On évite les fastfood et les restaurants impersonnels. Vous êtes au Japon ? Profitez-en pour écumer les marchés de poissons et goûter de véritables sushis ! Vous êtes en Inde, n’ayez pas peur des petits restaurants locaux, ce sont les meilleurs et les moins chers ! Vous êtes au Pérou ? Tentez une picanteria ! La brasserie locale, un délice pour les papilles, et si abordable ! D’autre part, réduire ses trajets permet de limiter son empreinte carbone.

Enfin, d’un point de financier, plus longtemps vous restez sur place, plus les coûts seront réduits. Le coût du transport par exemple, si vous prenez le temps de visiter un lieu défini et pas tout le pays en 3 semaines, vous vous déplacerez moins souvent et la note sera moins salé. Le prix de votre logement sera aussi plus intéressant, plus vous restez sur place plus en général le coût à la nuitée est moindre.

Les inconvénients du slow travel

Je ne vois pas tellement d’inconvénients mais bon soyons un peu critique. Même si le slow travel s’adresse à tout le monde, il est plus simple à mettre en place lorsque l’on a du temps. Le voyage lent nécessite de définir d’emblée le ou les lieux à visiter en faisant des choix et des concessions. Si vous souhaitez visiter la Nouvelle-Zélande, faites un choix entre l’île du sud et l’île du Nord. Vous reviendrez dans quelques années pour la suite !

Le slow travel nécessite un minimum d’organisation. En effet, si vous souhaitez vivre 3 mois en Australie et limiter vos frais, vous pouvez par exemple trouver un job dans une ferme via le Woofing, ou dormir chez l’habitant grâce au Couchsurfing. Quoi que vous choisissiez il faudra passer un peu de temps pour trouver des hôtes et vous acquitter des tâches administratives si nécessaire, comme la réalisation de votre visa par exemple.

Enfin, qui dit slow travel dit concession. Si vous décidez de partir pour prendre votre temps, cela sera peut être au détriment de votre carrière professionnelle ou de votre famille. Vous allez peut-être devoir mettre en suspend l’un de ses aspects de votre vie pour partir à la découverte du monde.

Le slow travel c’est donc un état d’esprit qui vise à se reconnecter au présent et à profiter des moments vécus intensément. A l’heure où tout va trop vite, c’est une pause bien mérité pour découvrir le monde qui nous entoure, plus proche des humains et de la nature.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *