Panama city, la paradoxale !

La première fois que vous arrivez sur city, vous avez l’impression que vous vous êtes trompés d’endroit tant les buildings qui apparaissent sont impressionnants. Puis, vous commencez enfin à comprendre que vous êtes bien en Amérique Latine, il y a du monde partout, la circulation est chaotique et le klaxon roi ; Panama fatigante, agaçante parce que le bruit est partout. Puis, vous reprenez vos marques et vous adapter alors à cette architecture ou se mêlent buildings de tous types, construits un peu partout dans le quartier des banques. Panama la branchée vous ouvre ses portes, ses casinos, ses nombreux restaurants et bars et l’impression d’être déjà du coin.

 

Vous vous adaptez à peine qu’il vous faut déjà partir à la découverte du CascoViejo, le vieux quartier historique classé Unesco ; vous entrez alors dans un univers de petites rues ombragées et fraîches, de façades éclectiques, de gens assis depuis des siècles à regarder passer le peu de voitures qui s’y trainent. Des places, des bancs et cette incroyable sensation d’avoir à nouveau changé de lieu ; un endroit que les panaméens adorent pour sortir ou juste se balader.

 

Mais vous pouvez continuer cette découverte en filant sur Amador, île que les américains ont comblé pour la relier au continent (le Causeway) et qui offre des vues imprenables sur le fameux Pont des Amériques ou sur l’ensemble de la ville .

Musées, restaurants, night clubs ou casinos mais aussi petits bars hors temps dans certains quartiers, Panama city est une attraction permanente.

 

 

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *