L’immobilier d’habitation à Londres New-York et Paris

Comparé aux deux capitales Londres et New-York, Paris conserve toujours des prix attractifs. Le prix moyen du m² se négocie 8 300 € contre 17 600 € à Londres et 12 600 €/m² à New-York.

Paris un retour au beau fixe depuis 2015

2015 et 2016 ont vu le volume de vente de l’immobilier à Paris repartir à la hausse ainsi que les prix.

Les taux de crédit atteignant des niveaux hyper bas sont responsables en partie de cette situation. Le marché est particulièrement actif sur les appartements familiaux entre un et deux millions d’euros. Le stock de beaux appartements est quasi vide face à une demande qui ne diminue pas.

Du côté du secteur haut-de-gamme, très belle activité : les acheteurs étrangers sont de retour, mais fait intéressant, les acheteurs français sont présents sur ce secteur ainsi que sur les transactions à plus de cinq millions d’euros.

Les recherches d’appartements dans le secteur haut de gamme à Paris sont très souvent prisent en charge par des chasseurs immobiliers comme Parlez-moi de Paris.

Londres et les conséquences du Brexit

Londres est dans l’expectative des conséquences du Brexit. De nombreux analystes attendent une baisse de 5 à 7% dans l’année 2017 et une baisse des volumes de vente. D’autres, plus prudents, estiment impossible d’évaluer les conséquences du brexit sur les achats immobiliers à Londres. L’inquiétude est particulièrement forte sur le marché de l’immobilier haut-de-gamme. Nombreuses grandes fortunes qui investissaient dans la capitale anglaise pourraient diriger leurs choix vers d’autres marchés.

Néanmoins, Londres est toujours la plaque tournante de la finance européenne, son système d’éducation est excellent et son style de vie toujours très apprécié.

A Manhattan, engouement pour l’immobilier de luxe

Depuis 2013, les prix s’envolent à Manhattan, notamment dans l’immobilier de prestige. La demande largement plus forte que l’offre a provoqué un effondrement des stocks. Les prix moyens des transactions frôlent les 17 000 €, soit deux fois plus que le prix moyen de transaction à Paris.

La nouvelle élection de Trump aura-t-elle une influence sur le marché immobilier de la Big Apple ? A suivre…

 

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *