Visa pour le Vietnam : ce qu’il faut savoir

On distingue différents types de visas pour séjourner au Vietnam. Il est conseillé de bien se renseigner sur le document dont vous avez besoin avant de plier bagages. Sauf dans le cas d’exemption, le service pour en obtenir est payant.

Qui peut bénéficier d’une exemption de visa pour aller au Vietnam ?

Seuls les ressortissants Français peuvent bénéficier d’une exemption de visa pour séjourner au Vietnam. Cette loi est en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Celle-ci n’est valable que pour un séjour de 15 jours au pays avec jour d’entrée et jour de sortie inclus. Généralement, elle est accordée pour une entrée simple.

Si la personne projette d’y séjourner régulièrement, seule la première entrée sur le territoire en sera dispensée. Pour la seconde, il doit en avoir un. Il faut néanmoins savoir que si plus d’un mois s’écoule entre deux séjours, l’exemption est valable aussi bien pour le premier que pour le deuxième.

Dans le cas de ressortissants Français d’origine vietnamienne, l’exemption accordée est valable pour une durée de cinq ans. Leurs conjoints et leurs enfants y ont aussi droit. Cette loi est en vigueur depuis 2007.

Quel visa demander pour mon séjour ?

On distingue trois types de Visa Vietnam :

  • le visa Tourisme
  • le visa Affaires
  • le visa pour Français d’origine vietnamienne

Quel que soit le type de document souhaité, les tarifs sont généralement les mêmes. On distingue toutefois quatre tarifs différents en fonction de la durée du séjour et du nombre d’entrées que vous allez faire. En effet, certains sont à entrée unique et d’autres à entrées multiples.

La durée du séjour au Vietnam accordée à un touriste est, soit d’un mois, soit de trois mois. Il n’y a pas de séjour accordé pour deux mois ou pour plus de trois mois. Dans les deux cas, le document est soit, à entrée unique, soit à entrées multiples.

La durée du séjour accordée aux personnes qui doivent s’y rendre pour affaires peut aller d’un à trois mois, mais pas plus. Il est également possible d’obtenir une autorisation de séjour à entrée unique ou à entrées multiples. Par contre, l’e-visa n’est pas possible pour les professionnels.

Comment obtenir le précieux sésame ?

Lorsque le visa est obligatoire, il faut déposer une requête auprès de l’ambassade du Vietnam. Consultez bien les horaires de dépôt de dossier avant d’y aller.

Dans le cas d’un séjour d’agrément au Vietnam, vous avez besoin de deux photos d’identité et de deux formulaires à remplir. Vous pouvez les télécharger en ligne. Le paiement se fait au moment du dépôt du dossier et valide votre demande. La réponse sera obtenue au bout d’une à deux semaines donc pensez à prendre la marge nécessaire. Pour en savoir plus, retrouvez plus d’informations sur la procédure de demande de visa expliquée.

Dans le cas d’un séjour pour affaires, l’autorisation prend souvent la forme d’un visa à l’arrivée ou « visa on arrival ». La raison est que la personne ne peut en faire la demande qu’après obtention d’une lettre d’invitation émanant de son collaborateur Vietnamien. Une fois la lettre obtenue, la personne doit envoyer, en ligne, un scan de son passeport valide aux services de l’immigration. Une fois arrivé au Vietnam, c’est le consulat qui va lui attribuer son autorisation de séjour.

Pour ceux qui veulent bénéficier d’un visa électronique, valable pour les touristes depuis le 1er février 2017, il faut se rendre sur le site dédié à cette fin et remplir le formulaire de demande. L’e-visa validé doit être imprimé pour pouvoir être présenté à la douane.

Dans tous les cas, le voyageur doit avoir un passeport dont la validité sera encore de six mois après avoir quitté le Vietnam. Retrouvez plus d’informations ici

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *