Que manger en Thaïlande ?

La cuisine thaïlandaise se distingue par ses saveurs épicées qui ne cessent de faire des adeptes  dans le monde entier. Voici les mets et les plats typiques de la Thaïlande.

Les incontournables

  • Le riz thaïlandais

Le riz thaïlandais se décline en plusieurs modes de cuisson : vapeur, frit, bouilli dans une soupe, transformé en nouilles. Il peut également être consommé en guise de dessert.

Le petit-déjeuner se présente sous une soupe de riz. Elle peut être prise après une soirée arrosée. Le repas du midi sera probablement un plat sauté ou un plat curry. Dans les villes de province, les Thaïlandais vont  au marché de nuit pour apprécier un plat de riz bien chaud. Il ne se mange jamais avec la fourchette. Utilisez la cuillère s’il est servi dans une assiette ou les baguettes si le riz est servi dans un bol.

  • Les nouilles

Les nouilles se déclinent sous différentes saveurs. En guise d’accompagnement, vous pouvez choisir le poisson, la viande, la sauce, le sucre, le vinaigre et les piments.

Vous avez le choix entre trois types de nouilles de riz : sên yài (larges), sên lék (fines) et sên mèe (plus fines). Vous avez également le bàm, une nouille bouclée à base de farine de blé et d ‘œufs. Elles sont cuites en soupe ou sautées comme les pad thaï (vermicelles de riz, sautées avec des crevettes fraîches ou séchées, du tofu et de l’œuf).

  • Les currys thaïlandais

Composante la plus célèbre de la cuisine thaïlandaise, le curry (Gaang) est un plat modeste. Les currys thaïlandais sont faits de pâte de coriandre, de cumin, d’ail, de citronnelle, de combava, de galanga, de pâte de crevettes et de piments (frais ou séchés). Lors de votre voyage, vous pouvez déguster du gaang gài (curry de poulet) ou gaang Ъlah (curry aigre de poisson). Vous consommerez ce plat avec une cuillère. Ne mangez pas les feuilles de citronnier qui ne sont pas comestibles.

Les cuisines régionales

  • Dans le nord de la Thaïlande

La cuisine du nord de la Thaïlande est inspirée des influences culinaires de la Birmanie et de la Chine. Le porc est présent dans presque tous les plats, notamment dans les saucisses, les kâap mo (encas frits) et les mŏo Ъîng, ces brochettes souvent proposées dans la rue. Vous pouvez déguster du gaang hang lair qui est un riche ragoût de porc.

Les plats de nouilles typiques – kôw soy (nouilles de blé aux œufs, accompagnées d’un épais curry rouge à la noix de coco) et kà · nŏm jin nán ngée (nouilles de riz servies avec un bouillon de curry au porc et tomates) sont surmontés de légumes marinés, accompagnés d’échalotes et de citrons.

  • Dans le sud de la Thaïlande

La cuisine du sud de la Thaïlande s’inspire davantage des traditions des commerçants musulmans venus d’Inde ou de Malaisie. Le pain plat de style indien rivalise souvent avec le riz en accompagnement du curry. Il peut être également saupoudré de sucre et de lait concentré pour le dessert. Le kôw mòk gài (poulet biryani) et le poulet frit sont typiques de la cuisine du Sud de la Thaïlande. Lors de votre voyage, ne manquez pas  les grillades préparées à l’indienne avec beaucoup de lait de coco local. Les calmars sont grillés et servis en brochettes, accompagnés d’une sauce aigre-douce. Vous aurez également l’occasion de déguster des poissons entiers, farcis de citronnelle et de citron et grillés sur un feu de noix de coco.

  • Les boissons en Thaïlande

Les bières thaïlandaises, comme la singha, sont des blondes, souvent rafraîchies avec des glaçons.

Les jus de fruits sont désaltérants et servis avec une pince de sel pour aider à réguler la température corporelle. Des cafés glacés sucrés sont proposés aux étals de rues. Les Thaïlandais aiment boire un verre d’alcool avec des glaçons, de l’eau gazeuse et un doigt de Coca-Cola. Voir aussi, Voyage moins cher en Thaïlande

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *