Katmandou au Népal

Des paysages insoupçonnés sont à découvrir à la faveur d’un séjour dans la République démocratique fédérale du Népal. Pays enclavé entre l’Himalaya, la Chine et l’Inde, le Népal est une destination qui prend tout son sens auprès des amateurs de trekking, d’alpinisme, de VTT, de rafting…

La langue du pays est le népalais et quant à la monnaie officielle, il s’agit de la roupie népalaise. Katmandou qui est la plus grande ville du pays est avant toutune capitale propice à l’évasion.

Il faut tenir compte du fait que le Népal abrite de nombreuses ethnies et castes. On dénombre en effet pas moins de 60 ethnies. Quant aux castes, il faut savoir que celle des Chhetri (Kshatriya) est la plus importante puisqu’elle correspond à environ 17% des habitants. La seconde caste est celle des Bahun (Brahmanes), soit 12% de la population.

Le Stûpa de Swayambhunath

Autant dire qu’il faut un tant soit peu d’effort pour gravir les quelques 140 marches qui conduisent vers un panorama exceptionnel. Le temple des singes, le Stûpa de Swayambhunath qui est sans conteste le plus ancien édifice religieux népalais a été bâti dès le VIe siècle en hommage à Bouddha.

Le Durbar Square et la déesse KumariBahal

Faisant face à l’ex palais royal de Katmandou, le Durbar Square est un site incontournable dès lors que l’on ambitionne de visiter les principaux sites de Katmandou. Ce quartier est truffé de statues hindoues, de palais et de temples ; ce qui soit dit en passant lui apporte une ambiance quelque peu intemporelle. Selon les croyances hindouistes, KumariBahal serait l’unique déesse toujours en vie sur le plan terrestre. Celle-ci est visible depuis les fenêtres du temple qui lui est dédié. Cette réincarnation de la Shiva qui est la divinité de destruction et de la régénérescence vit recluse dans ce temple.

Le Stûpa de Bodnath

Les Tibétains en exil vénèrent le stûpa de Bodnath. Celui-ci se compose de trois terrasses formant un gigantesque mandala ainsi que d’un pinacle dont la base représente les yeux de Bouddha. « Bouddha voit tout, mais ne dit rien ».

Le temple de Pashupatinath

Sur les rives de la rivière sacrée Bagmati, se trouve le temple de Pashupatinath dont l’entrée est réservée aux hindous. C’est dans ce temple que souhaitent se faire incinérer d’innombrables hindous, les cendres étant répandues dans la rivière. Sur l’autre rive, des sadhus vivent dans des chapelles et leur mission principale est de protéger l’âme de chaque défunt.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *