Midelt- Capitale de la Pomme

En dépit de l’apparition de l’activité minière et commerciale à Midelt , l’agriculture restait l’occupation de la majeure partie de la population du cercle de Midelt. Les gens vivaient. de l’agriculture et de l’élevage. Ils n’accordaient en ce moment, aucune importance à l’arboriculture. Les modes de production étaient archaïques (l’araire, la faucille). En 1942, certains colons de Midelt créaient la société «les fruits de l’Aderhoual» et plantaient la première ferme de pommiers (golden-Délicieuse) à une dizaine de kilomètres au nord de Midelt sur la route de Mibladen.
Selon la revue « Terre et Vie, revue mensuelle du monde rural, n°87, février 2005*:  Repères importants de l’histoire de la culture fruitière et de ses expérimentations au Maroc par Ahmed Oukabli, chercheur à l’INRA Meknes …

Introduction de la pomme dans les vallées de Midelt …

Le pommier a été introduit dans la région de Midelt non sans difficulté. Les fellahs habitués à la culture du mais, de l’orge, de la pomme de terre et du navet, n’avaient pas accepté facilement la plantation dans leurs vergers de pommiers. Il aura fallu, selon plusieurs témoignages, l’intervention des autorités locales et du discours persuasif du directeur de la C.T Agricole de l’époque, Mr Hierard, pour influencer en premiers les chefs des douars à planter les arbres et donner l’exemple aux membres de leurs tribus. Les variétés vulgarisées par les paysannats de Midelt, Ait Ayach et Aghbalou, étaient: la Reinette rouge, le rouge de Juin, la Winter Banana, et la Cremsonne.
Midelt est considérée aujourd’hui comme l’une des régions privilégiées des rosacées fruitières au Maroc. Son terroir et ses conditions climatiques sont favorables au développement et à l’épanouissement de la pomme. Elle s’accapare la taille du lion quant à la production de la pomme dans la région de Meknès- Tafilalt avec une superficie d’environ 50 pour cent du total de la superficie de la région.

Les principales variétés actuellement cultivées à Midelt sont : la golden, la délicious, la stark kimson, la royale gala, Reine de reinette!(en voie de disparition)

Cependant, un problème de taille reste posée,  c’est l’énorme pollution des nitrate à cause des insecticide et pesticides pulvériser plusieurs fois par les arboriculteurs, et ces derniers se plaignent du nombre colossal des cancers de prostate et des sein!
Il faut rester dans le biologique et mettre la pomme en valeur en créant le jus et le vinaigre, développer l’activité touristique et l’hébergement chez l’habitant avec organisations des ascensions du mont Ayachi 3750m et traversée de l’atlas ainsi les visites des anciens mines!

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *