Ethiopie : Prévision à la hausse des touristes étrangers en 2017

Tous les signaux sont au vert pour permettre à l’Ethiopie d’accueillir plus de touristes étrangers sur son sol. Selon une étude menée par un cabinet d’audit britannique, le taux d’affluence des visiteurs étrangers serait en augmentation de 5,7% par rapport à 2016. Une manne pour ce pays de la Corne de l’Afrique dont le tourisme est la troisième source de recettes de l’économie.

Des infrastructures mises aux normes

A l’instar de son voisin kenyan, l’Ethiopie mise beaucoup sur le secteur touristique pour relancer et soutenir sa croissance économique. Et le pays ne lésine pas sur les moyens pour atteindre ses objectifs. Développement à grande échelle de ses infrastructures aéroportuaires et hôtelières, extension des routes domestiques et internationales d’Ethiopian Airlines, implantation prévue de quelques marques internationales hôtelières… L’Ethiopie ambitionne de devenir un hub du continent africain.

Le tourisme comme vecteur de croissance, l’Ethiopie y croit dur comme fer. Pour ce faire, le pays table sur une augmentation soutenue des touristes étrangers qui sont passés de 817.860 en 2015 à 868.780 en 2016. Et l’année 2017 n’est pas en reste puisque les prévisions des analystes sur les arrivées totales de touristes avoisinent les 920 000 visiteurs !

Tourisme en Ethiopie : état des lieux

Secteur à très fort potentiel, le tourisme est l’une des pierres angulaires de la croissance économique éthiopienne. Les recettes de l’industrie touristique du pays ont atteint un montant record de 3,5 milliards de dollars en 2015 contre 2,9 milliards en 2014, soit un bond de 20,7% sur un an. L’année fiscale 2016-2017 a établi un chiffre légèrement à la baisse avec quelques 3,32 milliards de dollars générés. Mais à quoi tient cette dynamique ?

Tout d’abord, la richesse et l’excellente conservation des monuments historiques du pays en fait un pôle d’attraction majeur en Afrique de l’Est. L’ancienne Abyssinie, qui compte neuf sites classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, la collection d’objets historiques et archéologiques mise en exposition au Musée national d’Ethiopie ne sont que quelques-unes des attractions touristiques du pays.

Par ailleurs, Addis-Abeba, la capitale, est un haut lieu incontournable de la diplomatie internationale et régionale. Siège de l’Union africaine (UA) et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), la capitale éthiopienne, abrite aussi diverses organisations internationales. Addis-Abeba, qui a attiré plus de 650.000 touristes au cours des trois premiers trimestres de l’exercice qui vient de s’achever, est la troisième plus grande communauté diplomatique au monde, après New York et Genève.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *