A la découverte de Mogador

Au sud du Maroc, Essaouira est connue par ses plages et ses incontournables alentours. Elle est notamment l’une des destinations les plus prisées du pays. Avec un climat méditerranéen et ses plages dorées au bord de l’océan Atlantique, Essaouira est sans doute l’endroit idéal pour fuir le quotidien.

L’Histoire d’Essaouira passé et présent :

La ville potière Essaouira est fondée par Mohammed Ben Abdellah, le sultan Alaouite en 1765. Ainsi, la ville est dessinée par un certain Théodore Cornut dont les services furent appelés par le sultan lui-même. Essaouira fut divisée en trois parties de manière à accueillir les musulmans, les juifs et les chrétiens.

Cette diversité religieuse a eu un impact sur les constructions à cette époque, ce qui a donné à la ville une grande valeur architecturale.

D’où vient son nom :

Le Mogador ou Amogdul anciennement nommée en berbère dont le nom signifie « la protégée », a été conquise par plusieurs empires du Roi mauritanien Juba II jusqu’aux Alaouites. Dans ce changement de régimes, Essaouira fut occupée par les portugais qui l’ont nommée El Mogadur. Quand la ville fut gouvernée par les Alaouites et après son renouvellement par Mohammed Ben Abdellah, ce dernier lui a donné le nom d’« Essaouira » voulant dire la « plus dessinée ». Cette multitude de cultures et de différentes coutumes a abouti à l’épanouissement d’une des charmantes villes du monde.

Mogador fut fondée pour des raisons strictement commerciales notamment les relations avec l’Europe, mais cela ne l’a pas empêché de devenir une des villes touristiques et historiques du Maroc et du monde entier. Sa Médina est inscrite parmi le patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour plusieurs années elle a été le refuge d’un grand nombre d’artistes comme Cat Stevens, qui sont à la recherche de l’inspiration.

L’épanouissement de l’artisanat marocain à Essaouira :

Essaouira est célèbre pour ses plages dorées qui attirent des milliers de surfeurs des quatre coins du globe chaque année, de ses festivités incessantes de la musique Gnawa et des musiques du monde, de son Skala emblématique qui est visitée continuellement de touristes marocains et étrangers, ses fameux bazars abritant des marchands et des artisans et exhibant des produits et des accessoires authentiques à l’artisanat marocain.

L’un des grandes facettes de l’artisanat marocain est l’artisanat du bois de Thuya à Essaouira. Mogador est le protagoniste dans le domaine de l’artisanat du bois mais très particulièrement, le bois du thuya. Les artisans Swiris très talentueux comme leurs ancêtres berbères, produisent des œuvres issues du bois répandu dans la région.

En utilisant des produits décoratifs comme la nacre, du fil d’aluminium, de la peinture et plusieurs types de bois tel que le citronnier, le noyer et autres pour ornementer des pièces produites de la racine ou du tronc de thuya, les artisans trouvent toujours une manière créative pour conclure à des chefs-d’œuvre de la décoration. On fait principalement les pièces produites dans deux styles distincts de l’artisanat du bois au Maroc, à la marqueterie ou en moucharabieh ou parfois les deux.

Le Centre Artisanal d’Essaouira est l’endroit idéal pour voir la bonne démarche de la production de toute sorte de pièces et d’articles du bois de thuya dans leur atelier. On peut également y acheter des pièces décoratives, des tables simples ou gigognes, des chaises, des boîtes à bijoux, des échiquiers, des sculptures… etc.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *