Zoom sur l’histoire et les légendes de la Fontaine de Trevi

Célèbre dans le monde entier, la plus imposante des fontaines de Rome, d’une largeur de 50 mètres pour 26 mètres de haut, séduit autant les romains que les touristes depuis son achèvement en 1762. Elle est l’une des plus belles fontaines du monde. Les détails de son histoire dans l’article suivant.

Histoire de la fontaine de Trévi

Construction

La construction de la fontaine est commandée par le pape Clément XII. Pour réaliser cette tâche, il fait appel à Nicola Salvi, un architecte peu connu à l’époque. Celui-ci entreprend la planification et les premiers travaux en 1732, mais il mourut en 1751. Giuseppe Pannini reprend en charge la coordination des travaux.

Le monument baroque constitue l’extrémité de l’aqueduc de l’Aqua Virgo. Salvi et Pannini ont utilisé du travertin de Tivoli et du marbre de Carrare comme matériaux de construction, ce qui témoigne de sa longévité de plus de 250 ans. Ayant subi les ravages du temps et divers actes de vandalisme, la fontaine a été rénovée en 2014 et 2015. De nouveaux éléments lumineux ont été ajoutés et les visiteurs peuvent désormais profiter, à la tombée de la nuit, d’un petit spectacle de lumières, en plus des jeux d’eau traditionnels.

Que peut-on voir ?

La fontaine, située sur la Piazza di Trevi est agencée comme une scène de spectacle, dans le style d’un arc de triomphe. Elle comporte une multitude de statues, d’arcades et de colonnes, et fait en outre partie intégrante de la façade arrière du Palazzo Poli.

Le personnage central est Neptune, le dieu des mers. Il trône sur un char en forme de coquillage, entouré par des créatures marines telles que les hippocampes, les tritons et les autres animaux mythologiques. Des deux côtés de la statue du dieu des mers, des alcôves accueillent des personnages créés par Filippo della Valle. Ils représentent la fertilité et la santé. Sur la poutre principale, soutenue par les colonnes, se trouvent quatre personnages qui représentent la diversité de la nature et l’abondance de ses fruits.

Dans le relief à droite, au-dessus de la figure de Neptune, on peut voir une femme. Elle semble montrer à des soldats la source située dans les monts Sabins, et ce, sous les ordres du consul Agrippa. À cet égard, le renfoncement situé sur le côté gauche de Neptune illustre Agrippa en train de donner ses instructions pour la construction. Enfin, des inscriptions rendent hommage aux deux papes en fonction pendant la construction. Les armoiries du pape Clément XII veillent sur elle.

La légende de la fontaine de Trévi

La légende rapporte que des soldats, cherchant de l’eau, rencontrèrent une jeune fille nommée Trevi.

Ils lui assurèrent qu’elle pourrait garder sa virginité si elle leur indiquait l’emplacement d’une source, ce qu’elle fit.

La vierge à l’angle, entourée de deux anges soutenant une couronne, protège les passants selon une antique tradition, les amoureux et les couples désirant un enfant s’y donnent rendez-vous, ceux qui veulent revenir à Rome lancent une pièce dans l’eau par-dessus de leurs épaules, le dos tourné vers la vasque. Cette coutume s’est répandue dans le monde entier : les touristes de partout sur la planète jettent des pièces dans la moindre petite fontaine afin d’exaucer un vœu. Si l’on est prêt à sacrifier une troisième pièce, la légende dit qu’il faut se préparer à entendre les cloches du mariage sonner, et ce, pour célébrer votre union.

Comme quelques guides touristiques aiment le rappeler, il ne faut surtout pas jeter une quatrième pièce dans la fontaine. En effet, ce serait le présage d’un divorce avec la personne en question.Il est important de bien jeter les pièces en tournant le dos à la fontaine, soit avec la main gauche au-dessus de l’épaule droite, soit inversement, avec la main droite au-dessus de l’épaule gauche.

Pour voir cette merveille, un voyage moins cher à Rome en vaut bien le détour.

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *