La Corse, trop populaire pour vos prochaines vacances ?

La Corse, trop populaire pour vos prochaines vacances ?

La Corse, ça a tout pour plaire : des plages de sable fin à perdre de vue, des paysages de rêves que vous ne pourrez peut-être voir que sur ces îles, une alliance parfaite entre terre et mer, sa proximité avec les côtes françaises, sa cuisine remarquable, mais aussi ses milliers d’autres touristes …

 

Attendez… Ses milliers d’autres touristes ?

 

Eh oui ! Malheureusement, vous n’êtes pas les seuls à avoir pensé à la Corse comme destination pour vos prochaines vacances !

 

Des milliers d’autres personnes y ont aussi pensé et se ruent déjà vers les sites de réservations pour avoir les meilleurs hôtels et s’installer sur les meilleures plages de l’île !

La Corse est-elle victime de son succès ?

Quand je dis des milliers de touristes, ce sont des milliers… Que dis-je ? Des millions de touristes !

 

Depuis 4 ans, la Corse connait une fréquentation croissante et, entre mai et septembre 2018, ce n’est pas moins de 3 millions de touristes qui ont posé leurs bagages sur l’île, dont 73 % de Français.

 

Bernard, hôte écoresponsable de l’éco gîte « les jardins de la casa muza » le constate : « en haute saison, les plages sont bondées et la nature en pâtit, c’est certain. Nous on s’efforce de préserver notre environnement, mais beaucoup ne jouent pas le jeu, même les locaux parfois…»

 

Des dégradations ont malheureusement aussi lieu, des mégots, canettes, bouteilles et autres déchets peuvent être retrouvés sur les plages (et même sur les sentiers du G20 !), bien que les agents du service public des villes où se trouvent lesdites plages font de leur mieux pour les nettoyer.

 

Les sites sensibles sont aussi touchés, et ne parlons même pas des habitants qui voient leurs villes et villages se remplir d’étrangers et devenir de véritables fourmilières.

 

Afin de faire face à cette augmentation constante de fréquentation et ses conséquences, les autorités corses ont même décidé de réfléchir à la possibilité de régulariser le quota de touristes pouvant se rendre sur les îles, et surtout au niveau des sites à risques.

 

Cependant, rien n’a encore été décidé.

Quels sont les petits coins tranquilles que personne ne connait ?

Quoi ? Vous souhaitez quand même aller en Corse malgré sa popularité un peu trop importante ? Bon, alors il est temps de vous donner quelques petits coins plus calmes où vous aurez moins de touristes pour vous tenir compagnie.

Les îles Lavezzi

Les îles Lavezzi sont officiellement un site classé « réserve naturelle », mais il est tout de même possible d’y passer ses vacances, notamment du côté de Cavallo, à condition de respecter quelques consignes et de ne pas s’aventurer dans les recoins interdits. Il s’agit d’un total de 23 îles se trouvant à plus ou moins 10 km de Bonifacio, et accessibles en bateau.

La plage de Ghignu

Plus confidentielle, mais aussi plus difficile à atteindre, la plage de Ghignu est une plage où vous pourrez profiter tranquillement de votre journée seul, ou presque. Elle se trouve dans le désert des Agriates, entre Saint-Laurent et l’ile Rousse, et fait à peu près 400 m de long.

 

L’accès ne se fait que par la marche le long du littoral, il faudra compter près de 3h, ou par un sentier avec un 4×4.

La plage de Tarco

Bien qu’elle attire du monde, la plage de Tarco reste moyennement fréquentée, même en été. Elle se situe à environ 30 km au nord de Porto-Vecchio et offre de magnifiques paysages, présentant à la fois la mer azur et les collines vertes, parsemées d’arbres.

À peu près tout le centre de la Corse !

Si vous n’avez pas un besoin irrépressible de vous rendre tous les jours à la plage, le centre de la Corse, et en particulier les montagnes, reste très calme et peu de visiteurs s’y rendent.

 

Les paysages y sont à couper le souffle, et vous pourrez profiter d’une immersion totale dans la culture locale et les villages typiques Corse.

 

Seul petit bémol : il n’y a pas autant d’hôtels qu’au niveau de la côte, mais vous réussirez toujours à trouver une auberge ou un logement.

S’y rendre hors saison, est-ce la solution ?

Se rendre en Corse hors saison, c’est-à-dire entre novembre et mars, si vous le pouvez, pourrait être une solution.

 

En effet, les hôtels corses faisant environ 90 à 95 % de leur chiffre d’affaires entre avril et octobre, les mois de novembre à mars sont relativement calmes et vous pourrez probablement visiter à votre aise et profiter d’une Corse plus typique.

 

De plus, vous pourrez aussi profiter de tarifs plus bas pour vos chambres d’hôtel et certaines activités.

 

Le gros inconvénient qui vient se poser reste néanmoins la météo.

 

Si le mois de novembre est favorable et que vous pourrez donc profiter d’une météo relativement agréable, avec des températures comprises entre 13 et 18°C, les mois de décembre et mars sont plus froids et humides, avec 9 à 16°C, et ne parlons même pas de janvier et février où les températures descendent jusqu’à 8°C.

 

Si vous partez hors saison pour éviter les touristes, alors mieux vaut vous préparer correctement et vous renseigner avant de réserver, pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *