Sur un air de flamenco à Séville

Capitale de la province éponyme, Séville se situe dans le sud de l’Espagne. Abritant près de 690 000 habitants, Séville est tout de même la quatrième plus importante ville du pays.

Véritable poumon économique, centre névralgique politique et cœur culturel de l’Andalousie, cette ville n’en finit pas de surprendre de par son dynamisme.

Plaza de Espagna :

Construite à l’occasion de l’exposition universelle de 1929, cette place est sans aucun doute l’une des plus belles de Séville. Chose surprenante, la place a servi de décor lors d’un tournage de Star Wars (planète Naboo).

Plaza de America :

Cette place qui est aussi appelée Plaza de Palomas (place des colombes) abrite deux musées. Les touristes et les locaux peuvent visiter le musée des arts et traditions populaires (MATP) ainsi que le musée archéologique.

Cathédrale de Séville :

Il faut savoir que par le passé, cette cathédrale avait la réputation d’être la plus grande au monde. Les touristes sont nombreux à venir observer le tombeau de Christophe Colomb.

Palais Alcazar de Séville :

Réplique de l’Alhambra de Grenade, ce Palais fortifié se distingue de ses pairs grâce à son architecture. Cet édifice fait également office de résidence pour le roi d’Espagne durant ses séjours à Séville.

Plaza de Toros de la Maestranza :

Que l’on soit pour ou contre la tauromachie, force est de reconnaître que cette place mérite largement le détour. Il est vrai que l’architecture baroque de ses arènes est de toute beauté. Appelée la Cathedral del Toreo, ce qui signifie la cathédrale de la corrida, cette arène appartient à la cavalerie royale de Séville.

Quartier de Triana :

L’accès à Triana nécessite d’emprunter un pont. Populaire et donc plus authentique, ce quartier de Séville se veut on ne peut plus festif. Ses ruelles regorgent d’artisans dont la spécialité est souvent la poterie. Depuis le quartier de Triana, les passants aperçoivent la rive opposée, celle du centre historique. Se restaurer à Triana est meilleur marché, ce qui permet de se mêler aux Sévillans afin de découvrir les spécialités locales. Il n’y a rien de plus agréable que de se balader dans les ruelles au son de quelques notes de guitare.

Quartier de Santa Cruz :

Lieu incontournable à Séville et pas seulement pour déguster quelques succulentes tapas, Santa Cruz abrite une série de monuments et d’ailleurs pas des moindres. Les petites rues serpentent, dévoilant çà et là une kyrielle de bonnes surprises. D’anciennes synagogues devenues – par la force des invasions – des églises sont à visiter. Celles-ci ont été prises au cours du XVIe siècle par les chrétiens. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce quartier en a vu de toutes les couleurs entre l’époque romaine, la période islamique puis le christianisme.

De toute évidence, toutes celles et tous ceux qui se demandent ce qu’ils pourraient bien visiter à Séville ne sont sans aucun doute pas au bout de leurs surprises tellement cette ville fourmille de centres d’intérêt. Loin du tourisme de masse et des clubs de vacances, Séville présente l’avantage d’offrir bien d’autres perspectives. Libre à chacun de les savourer comme de délicieux moments au rythme du flamenco…

 

Auteur: marie

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *